SHARJAH

ÉMIRATS ARABES UNIS

Avis clients
4.4/5
Sharjah est une ville des Émirats arabes unis située dans le golfe Arabique. 
A 25 minutes de Dubaï, Sharjah est considérée comme la capitale culturelle du pays.

PRÉSENTATION DE LA VILLE

L’émirat compte environ 750 000 habitants. Aujourd’hui, il bénéficie de la croissance du secteur de l’industrie manufacturière et des récents développements de ses ressources en gaz. La ville est dotée d’un aéroport international et d’un port (port Khalid). De nombreuses oasis permettent la production de fruits et légumes. Sa proximité avec Dubai et son style conservateur font de Sharjah une des villes idéales pour envisager un projet de hijra. La communauté française y est également présente, ce qui vous permettra de ne pas vous sentir seul.

DÉTAILS SUR LE PAYS

Langue(s) parlée(s)

L’arabe est la langue officielle mais l’anglais est très largement utilisé dans les milieux d’affaires. Si les documents commerciaux doivent être rédigés en anglais et en arabe, tout le courrier avec les organismes gouvernementaux doit être impérativement rédigé en arabe. L’hindi, l’ourdou, le tagalog, le farsi sont parlés par un grand nombre d’immigrés. Le français est peu utilisé.

Monnaie

La monnaie locale est le Dirham émirien (AED).

Taux de change au 01/04/2020 : 1 AED = 0,25 EUR / 1 euro = 4,06 AED

Population

Il y a environ 8M d’habitants.

Santé

Aucune exigence en matière de vaccination pour les voyages internationaux. Le système hospitalier aux Emirats est moderne, des médecins francophones exercent dans de nombreux centres médicaux ou hospitaliers publics ou privés. Les conditions d’hygiène et l’état sanitaire du pays sont satisfaisants. Le coût des soins est variable selon les établissements.

Climat

Le climat est désertique. Il y a deux saisons : plutôt tempérée de novembre à avril et plutôt chaude et humide de mai à septembre in shâ’a Llâh. Orages et fortes averses interviennent généralement entre décembre et mars. Des années sans pluie sont possibles bi idhniLlâh. Des tempêtes de sable se produisent plutôt entre mars et avril. Le taux d’humidité est important pendant une grande partie de l’année. Les petits émirats du nord et notamment celui de Ras al-Khaimah disposent de conditions climatiques plus favorables en raison de la proximité de la chaîne de montagnes qui longe le sultanat d’Oman.

Politique

L’Etat des Emirats arabes unis forme une fédération depuis 1971, date de la constitution devenue définitive en 1996. Cette fédération est constituée de sept émirats de monarchies absolues (Abou Dabi, Dubai, Sharjah, Ajman, Umm Al Qaiwain, Fujeirah et Ras Al Khaimah). Chaque émirat conserve l’autonomie de gestion de ses ressources propres et possède son administration. Ils ont un conseil suprême où il y a les sept émirs ainsi que le Président et le Vice-président de ce conseil (fédération)

Économie

La situation économique et financière des Emirats est positive. Ils constituent désormais la troisième économie du Moyen-Orient, derrière l’Arabie saoudite et l’Iran. Conscients du caractère épuisable des ressources pétrolières, les EAU ont lancé une politique de diversification économique afin de réduire la dépendance par rapport aux hydrocarbures et de garantir une plus juste répartition des richesses. La stratégie suivie vise à exploiter la complémentarité entre les émirats.

Entrée et séjour

De manière générale, pour toute information relative aux conditions de séjour aux Émirats Arabes Unis, il convient de contacter la section consulaire de l’Ambassade des Émirats à Paris ou à des personnes qui ont accompli la hijra.

Coût de la vie

Le budget ne sera pas le même en fonction du niveau de vie que l’on souhaite avoir. En effet, le budget peut varier en fonction des lieux et de ce qu’on souhaite avoir sur place (cours, type de logement, nourriture, loisirs, etc.).

Emploi

Le nombre de travailleurs aux EAU s’élève à 3.9 millions. Particularité de ce marché : sur ces 3.9 millions de travailleurs, 85 % sont des travailleurs étrangers, les nationaux ne constituant actuellement que 15% de la force de travail. Les autorités ont lancé une politique « d’émiratisation » visant à inciter le recrutement prioritaire des travailleurs nationaux. Les mesures prises contribuent à fermer l’accès à certains secteurs et/ou emplois aux candidats étrangers.