Tour Effeil

ITW : Merci pour tout mais je m’en vais.

As salam aleykoum, l’équipe Go HIJRA a pu obtenir le témoignage d’une soeur qui souhaite rejoindre un pays musulman. Elle s’appelle Anissa et elle  partage avec nous son parcours et son projet de hijra, les raisons qui la pousse à quitter la France et la vie qu’elle espère avoir dans le pays dans lequel elle souhaite s’installer.

Début de l’ITW  

Go HIJRA : As salam aleykoum ma soeur, nous sommes ravis de pouvoir recueillir ton témoignage, peux-tu te présenter brièvement stp ?

Anissa : 3aleykoum as salem, je m’appelle Anissa, j’ai 23 ans. Je suis d’origine algérienne, je viens de finir une licence de comptabilité en alternance. Je me suis mariée en juin dernier wal hamdouLilah. Je n’ai commencé qu’à porter le voile il y a quelques semaines, je suis très contente d’avoir pris cette décision mais j’ai bien senti que mon entourage (amies et même certains membres de ma vie) avait du mal avec mon changement, c’est bien dommage mais bon, je le fais avant tout pour Allah alors tant pis.

Go HIJRA : Tu nous as indiqué que tu souhaitais quitter la France inshaAllah, pour quelles raisons.

Anissa : Effectivement, mon mari et moi souhaitons aller habiter au Qatar inchaaAllah. Les raisons sont nombreuses mais pour faire court, disons que même si je vis dans un quartier plutôt musulman (ou avec des personnes d’autres confessions mais ouvertes), je ressens ce besoin de pouvoir vivre dans un climat plus apaisant autour de ma religion. L’avantage des pays musulmans, c’est que les gens n’ont pas besoin d’accepter que tu sois musulman ou pas car ils le sont eux-mêmes. Ça peut paraitre comme un détail mais j’y trouve une grosse différence. Mon mari est également d’accord avec cette idée, d’autant pour lui homme, qui ne souhaite pas ni serrer la main aux femmes ni leur faire la bise, c’est assez difficile quand on travaille comme lui dans un grand groupe.

Go HIJRA : Ne penses-tu pas que la France peut évoluer et permettre aux musulmans de vivre leur religion comme ils l’entendent ?

Anissa : Vous voyez, elle est là la différence entre accepter que quelqu’un soit musulman et l’être soi-même. La France aura toujours l’impression de nous faire une faveur en acceptant notre pratique religieuse, c’est d’ailleurs en voyant qu’ils n’acceptent pas certaines des demandes de la communauté, que certains musulmans ou musulmanes s’agacent mais pour moi, ça n’est pas la bonne façon de penser. On est dans un pays laïque et c’est pas à la religion d’imposer ses envies à l’État d’après moi bien sûr. Al HamdouLilah, l’islam s’est beaucoup développé ces dernières années en France mais des questions fondamentales comme le voile sont toujours problématiques alors quand ce que l’on vit dans un pays ne nous convient pas, la solution est peut-être de partir.

Go HIJRA : Partir, ne serait-ce pas abandonner selon toi ?

Anissa : Chacun peut le voir comme il le souhaite, pour ma part, il suffit d’ailleurs de regarder dans l’histoire de notre prophète ﷺ, qui est notre meilleur exemple, il a lui-même pris la décision de quitter un endroit où il était difficile de pratiquer sa religion à un endroit où il savait qu’on le laisserait pratiquer comme Allah lui a indiqué. Je suis tout simplement dans la même démarche.

Go HIJRA : As-tu déjà une idée du pays que tu souhaiterais rejoindre et pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ?

Anissa : Oui, au Qatar inchaaAllah. Parce que mon mari pense pouvoir trouver du travail plus facilement par rapport à son domaine d’activité.

Go HIJRA : Que sais-tu du pays dans lequel tu voudrais aller ? As-tu des critères (hormis qu’il soit musulman)

Anissa : Pour être franche, je n’ai pas beaucoup d’infos. L’idée de départ est encore fraiche pour mon mari et moi. On va se laisser du temps inchaaAllah  et bien préparer notre départ avec l’aide d’Allah.

Go HIJRA : As-tu un message à faire passer aux personnes qui pensent comme toi sur la hijra ?

Anissa : Je leur dirai que si vous faites vraiment les choses pour Allah, alors vous n’avez rien à craindre car il est avec nous. Et si il y a un bien pour vous en France, alors vous resterez et si ce n’est pas le cas alors vous partirez mais dans les deux cas, faites les causes car il n’y a que comme ça que vous le saurez.

Fin de l’ITW 

Nous remercions Anissa pour cette magnifique itw, qu’Allah la récompense et la comble de ses bienfaits ! Partagez cet article et commentez ci-dessous pour nous donner votre avis.

Prochain article : Après ma hijra à Sharjah, je m’installe à Médine